Un livre que j’ai traduit il y a quelques mois sort ces jours-ci en librairie. Il s’agit de Pharmacratie du docteur Thomas Szasz (prononcer « Sasse »).

T. Szazs est psychiatre et professeur émérite de psychiatrie à l’Université de New York à Syracuse. Il est l’auteur de livres phares dans le courant anti-psychiatrique : Le Mythe de la maladie mentale (1960) et La Fabrication de la folie (1970).  Il mène une guerre sans relâche contre les abus psychiatriques ainsi que les actions en santé mentale qui vont à l’encontre des droits humains les plus fondamentaux.

J’ai eu le grand honneur et privilège d’être choisie pour traduire ce livre, essai politique, historique, social et philosophique sur l’Etat médical qui contrôle nos vies, à notre insu.

Szasz dénonce la médicalisation des problèmes humains et la dé-responsabilisation qui en découle. Dans son livre Les vrais penseurs de notre temps, Guy Sorman présente Szasz comme « L’homme qui a contraint la psychiatrie à admettre l’existence et l’importance des conflits moraux et éthiques.« 

Très politiquement incorrect, Pharmacratie, est indispensable pour (re)penser le concept de santé dans le monde d’aujourd’hui.

Publicités